Page 2 - Le Médecin Radiologue de France - Hors-série Chicago 2010
P. 2

RSNA
2014
Le revenu 1 des radiologues américains
D'après le rapport de l'American Medical Group Association (AMGA) 2, la majorité des trente spécialités recensées a vu ses revenus augmenter en 2012. Ce n'est pas le cas des spécialistes en radiologie diagnostic dont le revenu a, au contraire, baissé, comme en France. Mais le niveau de revenu américain se situe très largement au-dessus de celui de la France.
  L'évolution diffère entre les radiologues interventionnels et les autres (voir figure 1). Les radiologues interventionnels ont vu leur revenu passerde478000$en2010à485277$en2012puis504772$en2013. Ils avaient enregistré une baisse en 2012.
En revanche, si les radiologues non interventionnels avait connu une petite hausse de leur revenu en 2011, les deux années suivantes les ont ramené en dessous du montant de 2010. Ils percevaient 454 205 $ en 2010 et 453 216 $ en 2013.
Entre 2010 et 2013, la progression, pour les radiologues interven- tionnels, a été de 5,6% alors que les autres radiologues ont enregistré une perte de 0,2%.
Pour l'AMGA, la croissance des revenus des radiologues intervention- nels pourraient être due aux fusions et acquisitions entre groupes qui, dans certains cas, s'accompagnent de revalorisation ou de bonus.
Figure 2 : Recette des médecins radiologues aux Etats-Unis 2013 Source Medscape
L'enquête de Mescape confirme celle de l'AMGA sur la baisse des revenus des radiologues évaluée à -2,5% entre 2012 et 2013 (voir figure 3).
Medscape relève des écarts de revenus importants entre radiologues hommes, 347 000 $, et femmes, 316 000 $. Cependant, selon l'enquête, les femmes radiologues sont plus nombreuses (55%) à être satisfaites de leurs revenus que les hommes, 52%. Sur le plan géographique, les plus hauts revenus se situent dans la région du Centre Sud (375 000 $) et dans celle des grands lacs (365 000 $). Les revenus les moins élevés sont dans la région du Centre Nord (264 000 $).
Les radiologues installés à leur compte gagnent plus (387 000 $) que les salariés (301 000 $).
Près des deux-tiers des radiologues (60%) de l'enquête anticipent une baisse de leurs revenus avec le développement du marché des assurances de santé 4. Ils ne sont que 5% à en attendre une hausse. 35% pensent que leurs revenus ne bougeront pas. n
         Figure 1 : Recettes des médecins radiologues aux Etats-Unis 2013 Source AMGA
Une autre approche de l'évolution des revenus des médecins américains repose sur l'évaluation des "Relative Value Units"
(RVU) qui sont une mesure de leur activité par l'intermédiaire
de codes qui décrivent le service médical rendu à l'image de
la hiérarchisation des actes de la CCAM française.
Cette analyse montre une tendance à la baisse des revenus des radiologues aussi bien diagnotics qu'interventionnel. La raison en est la baisse des cotations de radiologie avec la décote à 50% dans le cas d'actes multiples au cours du même examen pour le même patient par le même médecin. Les méthodes de régulation de l'imagerie sont les mêmes des deux cotés de l'Atlantique.
Une seconde étude, de Medscape, sur les revenus 2013 des médecins aux Etats-Unis classent les radiologues au 5ème rang avec 340 000 $ de recettes contre 413 000 $ aux orthopédistes (Voir figure 2) 3.
1 Il s'agit de revenus bruts, les charges professionnelles restant à déduire.
2 L'étude de l'AMGA porte sur 67 000 médecins.
3 L'effectif de cette étude est de 22 000 médecins.
4 Il s'agit du marché ouvert avec la réforme de la santé mise en place par le Président Obama.
Figure 3 : Variation du revenu par spécialité 2013 par rapport à 2012 Source Medscape
             2
Supplément au numéro 374 Novembre - décembre 2014
                                    







































































   1   2   3   4   5