Page 6 - Le Médecin Radiologue de France - Hors-série Chicago 2013
P. 6

    RSNA
2013
     The marketplace
is open
Le dernier volet de la réforme du système de santé aux Etats-Unis a été lancé le 1er octobre dernier. Il s'agit du site Internet qui organise le marché des assurances santé.
La réforme du système de santé était une
promesse de la première campagne pour les
présidentielles du candidat Barak Obama. C'est
en février 2009, que le nouveau président
présente les grandes orientations de sa
réforme. Celle-ci ne sera cependant adoptée qu'en mars 2010 avec une très courte majorité. Ce sera le "patient protection and affordable care act". Elle vise à créer une assurance santé universelle mais non obligatoire sauf pour les enfants. Elle concerne 32 millions d'américains qui doivent pouvoir s'assurer d'ici à 2014.
La réforme a été mise en œuvre en plusieurs étapes. La première, en 2010, permettait aux retraités, sous conditions de ressources, de recevoir un chèque d'aide à l'achat de médicaments. Elle offrait aussi une couverture provisoire aux Américains qui n'avaient pas d'assurance en raison de risque pré-existants. En 2011, des soins préventifs, dont la mammographie, étaient assurés gratuitement pour les retraités. Les jeunes de moins de 26 ans (2,5 millions) pouvaient être pris en charge sur l'assurance de leurs parents. En 2012, un crédit d'impôt permettait aux salariés des petites entreprises de diminuer le coût de leur contrat d'assurance. Enfin, dernière étape, au 1er janvier 2014, c'est l'ouverture du marché des assurances santé pour les Américains qui ne sont pas couverts par leur entreprise. Cette dernière étape a fait l'objet de recours dans différents Etats mais les juges n'ont pas censuré la loi.
Healthcare.gov
Le site healthCare.gov constitue donc le point d'entrée du marché des assurances santé pour ceux qui n'en ont pas.
Les souscriptions sont ouvertes depuis le 1er octobre jusqu'au 31 mars pour une couverture à partir du 1er janvier 2014.
Il doit permettre de comparer les différents contrats proposés et d'évaluer les aides dont peuvent bénéficier les futurs assurés.
Le lancement du site a été accompagné de nombreuses difficultés : bugs informatiques, temps d'attente, erreurs de calcul des crédits d'impôts, etc. Mais ces difficultés ont été occultées par l'épisode du "shutdown". En effet, au même moment, les parlementaires hostiles à la réforme engageaient un bras de fer avec le président pour le forcer à renoncer à la réforme du système de santé.
L'ouverture du site, le premier jour, s'est traduite par un échec de grande ampleur puisque seulement 6 personnes ont réussi à souscrire une assurance par le biais du site fédéral. Elles auraient été 246 le deuxième jour.
Le site fédéral gère le marché pour le compte de 36 Etats. Il aurait recueilli, après un mois de fonctionnement, environ 10 000 contrats. Dans les autres Etats, 200 000 contrats auraient été souscrits par des sites gérés localement
Le marché des assurances est ouvert aux personnes physiques, individus ou familles, et aux petites entreprises jusqu'à 50 salariés.
CBS news annonce que, pendant le premier mois de fonction- nement, les assureurs auraient adressé près de 2 millions de lettres de résiliation d'assurances au motif qu'elles ne répondaient plus aux conditions requises par la réforme alors même que le président avait assuré que les contrats en cours seraient conservés. Ainsi, Florida Blue aurait adressé 300 000 lettres de résiliation représentant 80% des contrats individuels de Floride. Kaiser, un des plus grand assureur des Etats-Unis aurait adressé 160 000 résiliations pour la Californie et Blue Shield of California 119 000 dans le même Etat.
Alors que la réforme d'Obama, qui n'a jamais fait l'unanimité (voir ci-dessous les résultats des sondages de la Kaiser Family Fondation), recueille plus d'avis défavorables que favorables, ce nouvel épisode aura-t-il des conséquences sur le nouveau système d'assurance maladie ? n
                   6
Supplément au numéro 363 Novembre - décembre 2013
                                 Enquête de la Kaiser Family Foundation : Etant donné ce que vous savez de la loi, avez-vous une opinion favorable ou défavorable ?
 









































































   4   5   6   7   8