Le Médecin Radiologue de France - Hors-série Chicago 2013
P. 1

 Hors série
NOV-DEC # 363 2013
                                                      fnmr.org
 La France
à l’honneur
Traditionnellement, le Congrès de la Comment ne pas constater que l’étatisation rampante bat son
  Société Nord-Américaine de Radiologie
(RSNA) attire de nombreux français à Chicago, point d’ancrage depuis des années.
La bise et la froidure seront sans doute au rendez-vous, mais les représentants de la France sauront affronter avec chaleur les feux de la rampe dans la session spéciale intitulée « France Presents ».
La présidente de la RSNA, Sarah Donaldson, rappelle que son stage à l’Institut Gustave Roussy l’a marquée et a décidé de ses orientations en radiothérapie oncologique. Ce n’est donc pas un hasard si le thème de la séance du 2 décembre, date anniversaire du sacre de Napoléon Ier, sera l’oncologie et mettra en lumière l’esprit d’innovation des équipes.
Ce 99° congrès aura pour sous titre, « the power of partnership » ou le pouvoir du partenariat, ce qui en dit long et paraît fort bien adapté à l’évolution de la spécialité, en cancérologie comme dans d’autres disciplines.
Le retour en France sera rude, cependant. Une fois la fête terminée, après les JFR à Paris et avant l'ECR à Vienne, il faudra affronter la France réelle, beaucoup moins « glamour ».
plein et que la planification orchestrée par des acteurs qui ne connaissent rien de la médecine est celle d’un modèle que l’on croyait disparu depuis la « Glasnost » ? Là aussi, le génie français se manifeste en justifiant tout par des pirouettes de rhétorique qui ne trompent plus grand monde.
L’autre génie, celui des médecins, est de continuer d’avancer malgré les plans comme le plan cancer, en gestation avec des objectifs qui ne sont pas toujours en phase avec la réalité du terrain et les enjeux en matière de santé publique. Il faudra aussi que les médecins sortent de leur réserve pour dire à leurs patients et au grand public, les insuffisances de la politique de santé mise en place depuis des années sous des habillages à peine différents. Un des exemples est le manque flagrant d'IRM dans notre pays.
Le partenariat des acteurs radiologiques du G4 doit fonctionner ouvertement sans arrière-pensée pour défendre notre spécialité qui aura été émerveillée par les progrès mis en lumière à Chicago.
Docteur Jacques NINEY
Président de la FNMR
 sommaire
n Imaging 3.0 02 n Nombre d’examens de scanner et d’IRM
pour 1000 habitants aux Etats-Unis et en France 04 n Healthy People 2020 05 n The marketplace is open 06 n Principaux indicateurs Etats-Unis France 08
Annonceur
   GUERBET
________________________________________ 03 et 07
N° HORS SÉRIE MENSUEL - ISSN 0754-7749
                                                        EN DIRECT DE CHICAGO RSNA 2013
  Le mot du Président
   








































































   1   2   3   4   5