PUBLICATION : L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE : RÊVE OU CAUCHEMAR DU RADIOLOGUE ?

10/10/2018
Extrait couv. IA

La Fédération Nationale des Médecins Radiologues organise tous les ans, au printemps, un séminaire de réflexion sur un sujet dont le développement pourra modifier l'avenir de la radiologie.

Une première approche de l'Intelligence Artificielle avait été réalisée dans la revue du Médecin Radiologue d'octobre 2017 publiée au moment des Journées Francophones de Radiologie.

Le bureau de la FNMR a décidé de s'inscrire dans cette démarche et de poursuivre la réflexion lors du séminaire de la FNMR programmé pour le mois de juin 2018 à Lyon.

L'approche de l'intelligence artificielle souhaitée par le bureau a été de sortir des caricatures afin d'appréhender son retentissement sur différents plans : philosophique, éthique, déontologique...

Il a donc été décidé de réunir, pour cette journée de réflexion, des experts de ces différents champs, fortement impliqués dans ce domaine.

L'objet de cet opuscule est de retranscrire les interventions orales des experts et les échanges qui ont eu lieu à cette occasion.

À l'issue de cette journée, le Pr Jean-François Meder et moi-même avons annoncé au nom du Conseil national professionnel de la radiologie le lancement d'un écosystème d'intelligence artificielle français consacré à l'imagerie médicale.

L'intelligence artificielle est un nouveau défit pour les radiologues.

Le séminaire de Lyon n'est qu'une première étape.

Dr Jean-Philipe MASSON,
Président de la Fédération Nationale
des Médecins Radiologues.



Version française


English version



JANVIER 2019 - IA : interview du Dr Jean-Philippe MASSON


Jean-Philippe Masson, président de la FNMR



IA et emploi en santé : quoi de neuf docteur ?

En mars dernier, le Président de la République soulignait le caractère stratégique de l’Intelligence Artificielle (IA) en santé lors de la remise du rapport du député Cédric Villani « Donner un sens à l’intelligence artificielle ». Il annonçait que la santé serait un secteur prioritaire pour le développement de l’IA. Ce thème était à nouveau repris lors de la présentation du Plan de transformation du système de santé « Ma Santé 2022 », qui comprend un important volet consacré au numérique. Dans son avis rendu le 25 septembre dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) consacrait lui aussi un volet spécifique au numérique et à l’IA en santé.





La médecine à la pointe de l’innovation

Les JFR 1 sont passées, le RSNA 2 vient de s’achever.

Pendant ces deux congrès majeurs de la radiologie mondiale, nous avons constaté la vitalité de notre spécialité à travers ses différentes facettes.

Que ce soit sur le plan de l’arrivée

de l’Intelligence Artificielle (IA) avec, pour la radiologie française Data Radiologie Imagerie Médicale France IA (DRIM France IA) maintenant connue et suivie par l’American College of Radiology (ACR), ou par la démarche d’amélioration permanente de la

prise en charge des patients par la pertinence des examens d’imagerie, notre spécialité est leader en ce domaine.

Le rôle précurseur des médecins radiologues dans la pertinence est reconnu dans le monde médical. Certains commentaires lus dans la presse récusent ce rôle et notre dynamisme.

Leurs auteurs ne sont excusables que par leur méconnaissance de notre spécialité au cœur de la prise en charge du patient dans son parcours de soins, Notre recherche de la qualité en imagerie est permanente et doit persévérer.

Depuis de nombreuses années, ce sujet, lancé par la FNMR avec Labelix, devient une part intégrante de notre exercice. Le Conseil professionnel de

la radiologie (G4) a créé un groupe

de travail, animé par Jean-Charles Leclerc, qui associé à l’AFNOR 3 et la DGS 4 travaille sur la constitution d’un référentiel « radiologique » adapté à notre spécialité.

Il est dommage que pour des raisons, que l’on n’ose imaginer, une agence concurrente veuille imposer, sans aucune relation avec le G4, une norme issue de la biologie et dont on connait les effets délétères voire destructeurs sur cette spécialité « cousine » de la nôtre.

Cette tentative maladroite ne doit pas arrêter notre volonté d’amélioration de la qualité des examens d’imagerie dans l’intérêt des patients.

Il y a plusieurs mois, j’écrivais

que nous devions être fiers d’être radiologues et fiers de notre engagement pour une spécialité médicale sans cesse renouvelée et au plus près des patients. Au vu de toutes les avancées réalisées cette année

par notre profession, nous pouvons effectivement tous être fiers de ce qui a été accompli.

Dr Jean-Philippe Masson 
Président de la FNMR




Naissance de DRIM France IA

À l’occasion des Journées Francophones de Radiologie, tenues à Paris du 12 au 15 octobre 2018, le Conseil national de la radiologie française (G4) a annoncé la naissance de son écosystème d’intelligence artificielle d’imagerie médicale : DRIM France IA.

Il s’agit d’un projet visant à construire et exploiter une base de données qualifiées d’imagerie autorisant le développement de programmes et d’applications en matière d’imagerie médicale au service des patients et de la santé publique.

A terme, cette base constituera une des plus grandes bases de données d’imagerie au monde, voire la plus grande. Son potentiel est riche des images produites chaque année dans les cabinets et services de radiologie publics et privés, soit environ 100 millions.

DRIM France IA mettra sa base de données à disposition des entreprises industrielles, majors ou startups, sous le contrôle d’un comité scientifique. Les entreprises développeront des applications de recherche, de formation, d’évaluation, de prévention, de diagnostic, de thérapeutique et de suivi des patients.

Un comité d’éthique veillera au respect de la réglementation applicable à l’utilisation des données de santé.

La direction de DRIM France IA sera assurée par un directoire composé d’un représentant de chaque membre du conseil professionnel de la radiologie et présidé par le Dr Bruno Silberman.

Le Directoire :

  • Bruno SILBERMAN, président
  • Jean-Paul BEREGI
  • Pierre CHAMPSAUR
  • Jean-Yves GAUVRIT


* * *

Contacts presse :
Dr Jean-Philippe Masson, président de la FNMR – 06.07.52.21.53.
Pr Jean-François Meder, président de la SFR – 01.53.59.59.62.
Dr Bruno Silberman, président du Directoire – 01.53.59.34.07.





Intelligence artificielle IA Lyon FNMR juin 2018 interview Professeur Paul Chang

Lors de son congrès intitulé "Intelligence artificielle, rêve ou cauchemar du radiologue" la FNMR a reçu Paul Chang. L’occasion pour EME TV de faire avec lui une rapide étude comparative sur l'Intelligence Artificielle entre la France et les États-Unis.


EME TV - 2 juin 2018
Interview du Pr Paul Chang de l'Université de Chicago