LETTRE INFORMATIQUE N°799 - 24/04/2020

11/06/2020

La CSMF a publié la semaine dernière un communiqué annonçant la distribution prochaine de masques pour les manipulateurs. 

Dans ce même communiqué, figurait également une critique totalement déplacée de la façon dont le bureau de la FNMR défend les radiologues.

Il s’agit d’une ingérence inacceptable d’un syndicat polycatégoriel dans notre Fédération qui, rappelons-le, cotise aussi bien en tant que verticalité de spécialistes à l’UMESPE de la CSMF (devenue maintenant syndicat indépendant AvenirSpé), au SML et à la FMF. 

Chaque jour, des centaines de patients meurent, des milliers de personnes sont contaminées, les médecins, libéraux et hospitaliers, généralistes et spécialistes, leurs équipes, consacrent toutes leurs forces à prendre en charge, à diagnostiquer, à soigner, à sauver les victimes du COVID et les patients atteints d'autres pathologie.

Pendant ce temps, certains travestissent la réalité, dénigrent la FNMR et se livrent à des querelles syndicales incongrues dans cette période difficile.

La FNMR a demandé un droit de réponse par voie légale mais ne participera pas au-delà à une polémique inutile. 



COVID - Masques

La FNMR a enfin été entendue et la DGS, lors de son message, aux professionnels de santé d’hier annonce :

« - Techniciens de laboratoire de biologie médicale, manipulateurs en électroradiologie médicale (y compris en médecine nucléaire) : 18 masques chirurgicaux par semaine et par professionnel sur présentation d’une attestation de l’employeur (laboratoire ou cabinet) ;"

Malheureusement rien n’est encore prévu pour nos secrétaires.


Mesures barrières en radiologie libérale

FNMR - Fiche CONSEILS sur les mesures barrières en radiologie libérale – 21/04/20

https://fnmr.app/fnmr-fiche-conseils-sur-les-mesures-barrieres-en-radiologie-liberale/


Salariés – Contrat de provoyance

Dans la situation de confinement général actuelle, le fait d’avoir un enfant à garder ou non n’est pas lié à l’état de santé du salarié et donc ne fait pas intervenir les garanties du contrat Prévoyance, le contrat ne couvrant pas ces arrêts de travail pour confinement ou maintien à domicile pour garde d’enfant. 

A ce jour, seul le Groupe AG2R LA MONDIALE, que la FNMR) a interpellé a ce sujet, a mis en place un dispositif de solidarité à l’attention des entreprises se trouvant dans les situations les plus complexes

Pour les entreprises de moins de 20 salariés : 300 € par salarié à temps plein concerné (150 € un salarié à temps partiel supérieur à 40%) dans la limite de 2 salariés et de 600 €. 

Pour les entreprises de 20 à 500 salariés : 300 € par salarié à temps plein concerné (150 € pour un salarié à temps partiel supérieur à 40%) dans la limite de 10% de l’effectif et de 3 000 €.

Rappelons que le Groupe AG2R LA MONDIALE est l’un des partenaires de la FNMR.


Webinaire "Retour d'expérience contexte Covid"

Voici le replay du retour d’expérience diffusé le jeudi 23 avril à 17 heures par le Dr Demuynck, radiologue libéral confronté à la prise en charge de patients suspects COVID dans les Hauts-de-France

Il s’agit d’une exposition pratico-pratique de son adaptation à la situation épidémique, les conséquences sur les pratiques et modalités de prise en charge. Durée 60 min (30 min d’exposé + 30 min de Q&R).  

Voir le webinaire en replay :  https://bit.ly/replay-rexcovid

En bas de page un forum vous permet de dialoguer.

Accès gratuit.


COVID 19 – Recommandations INCA

Recommandations INCa en partenariat avec le ministère de la santé – 20/04/20 

Préconisations pour l’adaptation de l’offre de soins des établissements accueillant les patients atteints de cancer dans le contexte de l’épidémie de COVID-19

Préconisation n°1 – Limiter les risques de contamination : 

réduire au maximum le risque de contact et de contamination entre patients et soignants ;

favoriser les soins ambulatoires et la télémédecine pour le suivi des patients.

Préconisation n°2 – Maintenir de façon régulière des réunions de concertation pluridisciplinaires (RCP).

Préconisation n°3 - Organiser la continuité des soins médicaux et chirurgicaux indispensables aux patients en favorisant les coopérations interterritoriales entre les établissements de santé autorisés.

Préconisation n°4 - Anticiper la reprogrammation.

Préconisation n°5 - Veiller à délivrer une information complète et adaptée à tous les patients.

Préconisation n°6 – Tenez-vous informés des évolutions des préconisations. 

Document et annexes https://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Coronavirus-COVID-19/Preconisations-pour-l-adaptation-de-l-offre-de-soins-des-etablissements-accueillant-les-patients-atteints-de-cancer


Recherche sur le Covid

Un arrêté du ministère de la Santé publié le 22 avril encadre le traitement des données de santé à des fins de recherche dans le cadre de l’épidémie de Covid-19.

Leur collecte est confiée au Health Data Hub et à la l'Assurance maladie (CNAM), qui sont également responsables du stockage et de leur mise à disposition. 

Sont notamment concernées les données issues du Système National des Données de Santé (SNDS) ; de pharmacies; de prises en charge en ville (diagnostics ou des données déclaratives de symptômes issues d'applications mobiles de santé et d'outils de télésuivi, télésurveillance ou télémédecine) ; des résultats d'examens biologiques réalisés par les laboratoires hospitaliers et les laboratoires de biologie médicale de ville ; des données relatives aux urgences collectées par Santé publique France ; relatives aux urgences (collectées par l’Agence nationale de santé publique), etc.


Déficit de la sécurité sociale

A l'occasion d'une audition devant la commission des affaires sociales du Sénat le 22 avril, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin anticipe un déficit 2020 de la Sécurité sociale a minima de 41 Md€. L'Objectif national des dépenses d'assurance maladie (ONDAM) n'augmenterait plus de 2,4% mais de 6,5%.

Conséquence économique de la crise sanitaire liée au coronavirus, le déficit 2020 de la Sécurité sociale battrait tous les records pour culminer à 41 milliards d'euros (Md€) avec le fonds de solidarité vieillesse (FSV) inclus. "Du jamais vu [...], des chiffres qui donnent le tournis", a reconnu le ministre

Le niveau dépasse de très loin les 28 Md€ enregistrés en 2010, au plus fort de la dernière crise financière. 

La FNMR sera très vigilante à la fin de cette crise afin que la CNAM respecte les termes du plan imagerie et n’ait pas la tentation de rechercher des économies supplémentaires.


Communiqué « Alerte sur le renoncement aux soins »:

Dans son communiqué commun, la FEHAP, la FHF, la FHP, France Asso Santé, Unicaner et l’UNPS constatent une diminution importante des recours aux soins en ville et en établissement. Cette situation anormale inquiète les soignants et les responsables d’associations d’usagers, qui souhaitent rassurer et encourager les personnes malades qui en ont besoin à avoir recours aux soins. 

Les professionnels de santé sont mobilisés dans la lutte contre le Covid-19 mais le restent également pour la santé publique. 

Communiqué « Alerte sur le renoncement aux soins » - 22/04/20 

https://fnmr.app/alerte-sur-le-renoncement-aux-soins/