LES ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA MÉDECINE SPÉCIALISÉE 2018

23/11/2018
Extrait couverture dossier presse

Pourquoi ? Simplement, comment peut-on envisager que 130 000 spécialistes n’échangent pas au moins une fois par an alors que chaque spécialité se retrouve plusieurs fois dans l’année ?

Comment accepter que les acteurs de l’expertise n’élaborent pas, ensemble, une stratégie pour donner une plus grande visibilité à l’usager de cette médecine d’excellence ? Excellence faite d’abord par le parcours intra disciplinaire au travers de référentiels que seule la médecine spécialisée est en droit d’élaborer. Comment ne pas confronter les difficultés de réponse aux obligations de résultats qui, de plus en plus, nous sont opposables ? Comment ne pas confronter les solutions que chacun élabore pour répondre encore mieux à une prise en charge pertinente qui se doit d’être performante, notamment lors de la confrontation avec le financeur ? Ne devrions-nous pas utiliser, parfois, des méthodes empruntées à l’industrie ? Le toyotisme a-t-il sa place dans nos réflexions, nos propositions, nos solutions ?

Ces deuxièmes États Généraux 2018 sont, aujourd’hui, centrés sur la pertinence et l’innovation, nous avons souhaité nous intégrer dans le temps politique pour amener plus de clarté, plus de réalité tout en étant tournés vers l’avenir et les jeunes. Chaque table ronde est coanimée par un représentant de la nouvelle génération accompagné d’un acteur de la société, déjà installé et reconnu, qui a ses croyances, son analyse de l’instant dans le continuum de l’histoire...