HAS RAPPORT NUMÉRIQUE

22/07/2019

Dans son rapport prospectif « Numérique : quelle (r) évolution ? »  la HAS formule 29 propositions organisées autour de 4 grandes priorités : faire du numérique une opportunité d’inclusion et d’engagement des usagers ; mais aussi un instrument de la mobilisation des professionnels dans un objectif de qualité et de sécurité des pratiques et des parcours ; engager les acteurs dans une évaluation des outils adaptée qui permette à tous de faire les bons choix et renforce la confiance dans le numérique ; et enfin définir des principes généraux pour garantir un bon usage des données et de l’intelligence artificielle.

Exemple : l’évolution de la radiologie La radiologie est l’une des professions médicales amenées à être fortement influencées par la diffusion de l’intelligence artificielle en santé : les technologies d’intelligence artificielle sont d’ores et déjà appliquées à de nombreuses pratiques de radiologie, et une intensification de ces pratiques est à prévoir. L’intelligence artificielle en radiologie présente en effet un fort potentiel en termes d’amélioration du processus de programmation et de réalisation des examens. Les conditions techniques de réalisation pourraient être améliorées, l’exposition aux rayons X diminuée, les protocoles harmonisés. Enfin, l’automatisation des tâches répétitives permettra de dégager du temps pour l’analyse plus fine et pour l’amélioration de la relation entre le radiologue et le patient*. L’anticipation de ces évolutions paraît donc essentielle, afin que le corps professionnel des radiologues puisse adapter ses pratiques à de nouveaux usages, bénéfiques pour la qualité globale de la prise en charge des usagers. * FNMR. L’intelligence artificielle : rêve ou cauchemar du radiologue ?          (Séminaire). 2018