FNMR - COMMUNIQUÉ - 26 MAI 2016

26/05/2016

Pour rénover l"imagerie médicale,
Il faut rassembler tous les moyens humains et matériels

Dans un communiqué du 25 mai, la commission imagerie de la Fédération Hospitalière de France annonce partager les constats du rapport de la Cour des comptes sur l"imagerie médicale, y compris semble-t-il, certains erronés.

Premier constat: "un manque de praticiens (à l"hôpital) en raison du différentiel de rémunération par rapport à l"exercice libéral […]".
Lors d"une audition devant la Cour des comptes, le syndicat des radiologues hospitaliers (SRH), accompagné des représentants de la FNMR, a clairement indiqué que
la première cause de désaffection réside dans l"ensemble des contraintes administratives à l"hôpital.

Deuxième constat : "le modèle de rémunération de l"imagerie doit éviter la pérennisation de rentes de situation".
Une enquête conduite au second semestre 2015 par la FNMR a révélé que 18 % des scanners et 5 % des IRM sont en déficit, ce qui est bien loin de la "rente de situation".

Troisième constat :
"l"exercice d"une activité d"imagerie, […], doit être subordonné […] à la capacité à partager les données médicales avec tous les acteurs concernés".
Le partage des données nécessite au moins, deux conditions qui ne sont pas réunies : l"utilisation d"un identifiant unique du patient - mais la CNIL refuse, jusqu"à présent, l"utilisation du n° de sécurité sociale – et l’accord des établissements publics pour ouvrir leur système d"information, ce à quoi beaucoup se refusent.

Enfin, il ne faut pas oublier que les trois-quarts des médecins radiologues français exercent comme libéraux exclusifs ou ont une activité mixte libérale et salariée. Il est illusoire de vouloir construire, sans eux, une offre d"imagerie complète, avec l"ensemble des techniques, des sur-spécialisations, sur tous les territoires.

La loi de santé de 2016 crée les Groupements Hospitaliers de Territoires et reconnaît les Plateaux d"Imagerie Mutualisés. S"il appartient aux radiologues hospitaliers de s"organiser au sein des GHT autour d’un projet médical, pour assurer une offre complète, il faudra s"appuyer sur les PIM afin d"associer tous les médecins radiologues, loin des dogmatismes sectoriels.

La FNMR appelle tous les acteurs de l"imagerie à s"engager dans la mutualisation des moyens humains et matériels afin d"assurer l"accès au meilleur des techniques de notre spécialité pour tous les patients dont le parcours de soins ignore la "frontière" public/privé.

* * *

Contact : Docteur Jean-Philippe MASSON - Président FNMR - Tél : 01.53.59.34.07.

FEDERATION NATIONALE DES MEDECINS RADIOLOGUES
168 A rue de Grenelle – 75007 PARIS
Tél : 01.53.59.34.00. – Fax : 01.45.51.83.15. – Mail :
info@fnmr.org