EDITO - REVUE N° 417 D'OCTOBRE 2018

10/10/2018
Edito LMRDF 417

Des innovations au service du développement de l'imagerie


La pertinence des actes d’imagerie et l’Intelligence Artificielle (IA) sont deux thèmes importants des Journées Francophones de Radiologie (JFR 2018) que notre Fédération portent avec la conviction qu’ils constitueront des vecteurs majeurs du développement de notre spécialité dans les années à venir.


La pertinence est la pièce maîtresse de l’accord signé avec la Caisse d’Assurance maladie fin avril. Cette nouvelle approche de maitrise médicalisée est reprise par tous les syndicats professionnels et encouragée par les tutelles pour les autres spécialités.

Outre l’aspect financier, rappelons que la pertinence garantit pour nos patients une prise en charge radiologique encore meilleure.

Pour la première fois, un représentant de la Caisse sera présent aux JFR à l’occasion d’une séance consacrée à la pertinence. Il y a donc, là aussi, un changement dans la relation entre cette institution et la profession.

Cette session et la réunion d’information de la FNMR seront l’occasion de faire le point sur les actions dans lesquelles la profession s’est engagée en échange d’une absence de baisse de la valeur des forfaits techniques en imagerie en coupe.


L’Intelligence Artificielle (IA) est une partie importante de l’avenir de notre spécialité.

Le recueil des interventions du séminaire sur l’IA organisé par la FNMR en juin dernier à Lyon est publié à l’occasion des JFR. Il est disponible en téléchargement en français et en anglais sur le site de la Fédération.

Des articles rédigés par des experts qui n’avaient pas pu participer à ce séminaire sont publiés dans cette revue.

Ces JFR sont également l’occasion d’annoncer officiellement la naissance de l’association qui va mettre en place l’écosystème d’IA pour la radiologie française.

Ce projet, porté par le Conseil professionnel de la radiologie (G4), qui suscite l’intérêt des industriels mais aussi des institutionnels français et des sociétés savantes étrangères est une preuve supplémentaire de la vitalité de notre spécialité. Je ne doute pas que les radiologues français auront à coeur de s’investir dans cette démarche unique.


Enfin, à l’occasion des JFR, la FNMR présente une réédition de la charte du médecin radiologue qui avait été réalisée il y a une vingtaine d’années. Cette nouvelle version, comprend maintenant un volet destiné aux patients. La conception a d’ailleurs été réalisée en partenariat avec de nombreuses associations de patients.


Ces trois thématiques confirment encore la place de la FNMR comme force de proposition pour les innovations nécessaires au développement de notre spécialité.